life fucks us all



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 life fucks us all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Shao Bai Lin
{ADMIN} 02. DEAD END

● Messages : 53
● Inscrit le : 01/03/2013
● Autres comptes ? : taehyun, aecha, elijah.
● Avatar : huang zi tao

● Age : 19 yo.
● Métier : survivant ?



Voir le profil de l'utilisateur http://hanyang-university.forumactif.org/ http://hanyang-university.forumactif.org/
MessageVen 1 Mar - 19:48



SHAO BAI LIN
feat huang zi tao (exo-m)

Nom - Shao
Prénom - Bai Lin

Age - 19 yo.
Lieu de naissance - beijing
Origines - Chinoise

Taille - 1m83
Poids - 64 Kg
Groupe Sanguin - A
Langues parlées - madarin, anglais et coréen



Vie personnelle
All life is an experiment.

De la Chine à la Corée du Sud.

La vie de Bai Lin a bien sûr commencé en Chine, à Beijing plus particulièrement. Il est le seul et unique fils d’un couple âgé. Son père ayant toujours eut pour envie d’avoir un garçon, il n’a fait que repousser le moment d’avoir un enfant et ce principalement à cause des restrictions sur les enfants au vu de la surpopulation en Chine. Il pria énormément lorsque sa femme tomba finalement enceinte. Il n'était pas rare de le voir partir quelques heures pour prier dans un temple, faisant quelques offrandes. Quel soulagement ce fût, lorsque finalement, on lui annonça la naissance de son fils. Ce fût le plus beau jour de sa vie et il le fit bien comprendre. Il éduqua son fils, la chair de sa chair, avec tout l'amour et l'autorité qu'un père peut inculquer à un enfant. Lui donnant repères et douceur. Bai Lin appris très tôt ce qu'était le respect et la serviabilité, il était l'enfant parfait aux yeux de ses parents et des amis de ceux-ci, sans nul doute.

Ce n’est que lorsque Bai Lin eut six ans qu’ils décidèrent de quitter leur pays d’origine pour aller vivre en Corée. En réalité, ils n’avaient pas le choix. Son père avait été contraint de partir à cause de son métier et comme ce dernier ne voulait pas abandonner sa famille la majeure partie de l’année il décida de bouger tout le monde avec lui. Bai Lin s’adapta très vite à l’école, il appris la langue avec une facilité fulgurante. Il développa assez rapidement une passion pour les arts martiaux et pour le tir à l’arc. Ses parents, ravis, décidèrent de l’inscrire dans deux clubs distincts. Trop âgés pour s’occuper éternellement de lui, c’était une façon de lui donner de quoi passer le temps sans trop leur en demander.

A l’adolescence, le chinois s’attira une certaine popularité autour de lui. Doué dans les arts martiaux et au tir à l’arc, un petit fan club s’était constitué à son nom. Pas de chance pour ces dames puisqu’il n’a jamais réellement caché son attirance pour les hommes ce qui lui valu également pas mal de critiques de la part de certaines personnes. Comme ce géant-blond plus âge dont il n’a jamais retenu le nom, d’ailleurs. Il prenait un malin plaisir à lui faire regretter sa sexualité et parfois même sa venue au monde. En fait, il n’avait jamais rencontré quelqu’un d’aussi intolérant que lui. Probablement parce que l’homosexualité n’était pas bien perçue dans sa conception de la vie. Un chrétien pur souche, c’est ce qu’on lui avait dit.


Avant l’invasion, Bai Lin faisait partie de ces personnes pleines de vie qui ne se laissent pas vraiment abattre. Même si certaines personnes lui menaient la vie dure il essayait de toujours chercher le positif et se détacher totalement du négatif. Au-delà de ça, il a toujours vécu une vie normale et plutôt agréable.


Dead end
Courage is resistance to fear, not absence of fear.

Bai Lin a erré seul quelques temps après la mort de ses parents. Ceux-ci ayant succombé très vite à l’apocalypse. Trop vieux, il ne leur fallu pas longtemps avant de perdre espoir et d’abandonner. Ce fût douloureux, et Bai Lin a songé plusieurs fois à abandonner également. Survivre seul ne fût pas facile ; la solitude, la peine et la peur ne font jamais bon ménage. Au bout de deux semaines, il tomba sur une famille en difficulté. Il n’hésita pas longtemps avant de se lancer à l’aventure pour essayer de leur porter secours. Malheureusement les deux parents périrent et lui laissèrent une petite fille de huit ans sur les bras. Il se jura alors de rester en vie afin de protéger l’enfant. Il était évident que, de toute façon, elle ne pouvait pas survivre sans lui, pas plus de quelques heures. Par après, il fit la rencontre d’autres personnes et constitua un groupe avec, vivre à plusieurs est tout de même plus avantageux et plus sécurisant.

Bai Lin finit par devenir un pilier important, agile et courageux, il se porte toujours volontaire pour chercher des vivres et maintenir le groupe en vie du mieux qu’il peut. Il maitrise le combat au corps à corps et l’arbalète – dont une qu’il s’est dégotée dans une armurerie abandonnée et d’ores et déjà pillée. Le chinois n’a pas vraiment de but particulier, personne à retrouver et peu d’espoir de revoir un jour une vie normale. C’est sans doute pour cette raison qu’il est le premier volontaire, qu’il se jette sans réfléchir dans la gueule du loup la plupart du temps. N’ayant plus rien à perdre et plus rien qui le retient à la vie, c’est plus facile. Si quelqu’un se retrouve dans le besoin, il se proposera sans hésitation. Que ce soit pour de la nourriture ou des médicaments. Maintenir son groupe en vie est son unique but pour l’instant. Le seul qui puisse le maintenir en vie. Depuis l’invasion, le monde n’est plus comme avant et Bai Lin a appris que les ennemis ne sont pas toujours les zombies ; voilà pourquoi il se résout parfois à agir comme un rôdeur. Voler ? C’est déjà arrivé, et pas pour son plus grand plaisir certes. Mais à la guerre comme à la guerre, c’est un combat ou tous les coups sont permis après tout.


• Bai Lin a pris sous son aile une enfant âgée de huit ans, répondant au nom de Minah.
• Il se bat principalement avec une arbalète ou au corps à corps, il est cependant très habile et précis avec une arme à feu. Malgré tout il n’aime pas les utiliser car elles font du bruit et tendance à attirer les morts-vivant plus qu’autre chose
• Il doit tailler ses propres flèches dans le bois qu’il trouve lorsqu’il ne peut pas les récupérer sur les corps des zombies.
• Il a l’habitude de se faufiler dans les magasins pour en récupérer le plus de vivres possible
• Il n’est pas très bavard et plutôt méfiant. Il faudra vraiment mériter sa confiance si on désire rejoindre son groupe. Depuis l’invasion il a perdu toute confiance en l’homme, d’autant plus quand celui-ci s’avère plus dangereux encore que les zombies.


Libre parole
take it easy.

à quand la vraie apocalypse, hein ? ;-;


Aide nous avec le bottin !

Code:
<avatars>● <pr>huang zi tao (exo-m)</pr> - shao bai lin</avatars>

 

life fucks us all

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
it's all about story. :: Hors Jeu :: Présentations :: 02. Dead End :: Fiches validées-