joo chan - you're not on my level, you're not even close.



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 joo chan - you're not on my level, you're not even close.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Lee Joo Chan
02. DEAD END

● Messages : 26
● Inscrit le : 11/04/2013
● Autres comptes ? : kang hunter et lee cheol soo
● Avatar : Kim Ki Bum



Voir le profil de l'utilisateur http://itsallaboutstory.forumactif.org/ http://itsallaboutstory.forumactif.org/
MessageDim 28 Avr - 1:15



Lee Joo Chan
feat kim ki bum

Nom - Lee
Prénom - Joo Chan

Age - 18 ans
Lieu de naissance - Séoul
Origines - Coréenne...

Taille - 1m76
Poids - 56 kg
Groupe Sanguin - AB
Langues parlées - Coréen et des insultes en anglais le reste est incompréhensible


Description
All life is an experiment.

Je suis né le 17 février 1995, à Séoul, trois jours après que mes parents aient posés bagages sur le sol de la capitale Coréenne. Mon père venait d’être nommé sous-directeur d’une multinationale de cosmétiques dont une entreprise était implantée à Séoul. Heureusement pour moi donc, je n’ai pas eu à vivre dans leur village d’origine, loin des boutiques et de la civilisation. Que dire sinon de ce qui a fait ma vie ? Pas grand-chose, j’ai passé une enfance normale je dois dire. Enfin, selon ma vision de la normalité bien entendu et Dieu seul sait que je ne suis pas le standard de l’être humain, loin de là. J’en suis à des années lumières même, mais soit. Je suis le fruit d’une fécondation artificielle, mon paternel ayant quelques…soucis de fertilité. Rah, il m’en voudrait si je racontais un truc pareil. Ce qui fait de moi, vous l’aurez compris, un enfant - unique qui plus est - plus que désiré, ce qui m’a valu toute l’attention de mes parents. Bien entendu, j’y ai vite pris goût. Dès que j’ai été en âge de parler, je n’ai pas hésité à poser mes conditions pour tout et n’importe quoi. On voulait que je mange mes légumes ? Très bien, moi je voulais un cadeau en retour. Et c’est ainsi qu’a été réglée ma vie et surtout celle de mes parents, par des caprices et idées toujours plus bizarres provenant de mon esprit génial. J’étais ce qu’on appelle un enfant roi, un sale gamin égoïste doublé d’une tête de mule. Traduction : Quand je voulais quelque chose, je savais comment l’obtenir et surtout, mes parents étaient prêts à remuer ciel et terre pour me satisfaire et m’arracher un sourire.

L’enfance n’est cependant pas une partie très intéressante de ma vie, mais disons que la résumer contribue à bien comprendre les bases de ce que je suis. L’adolescence, voilà une période qui été plutôt mouvementée. Lors de mon entrée au collège, j’ai commencé à accorder beaucoup - trop – d’importance à mon physique et aussi à celui des autres. Ce qui bien sûr, m’a valu des remarques désobligeantes que j’ai toujours eu plaisir à prendre pour de la jalousie. Bien sûr mon caractère ne m’a pas beaucoup aidé point de vue intégration. J’ai vite été qualifié de diva. C’est là que je me suis rendu compte d’une chose, que j’adorais qu’on parle de moi, en bien ou mal, peu importe, j’adorais être au centre des discussions, et ai fait en sorte que ça continue. Je donnais au peuple ce qu’il voulait voir après tout. Mais soyons clair, cela ne faisait pas vraiment de moi quelqu’un de populaire, pas dans le bon sens du terme du moins. C’est également au lycée que j’ai eu ma première relation amoureuse, bien que amoureuse soit un grand mot. C’était plus une expérience qu’une vraie relation. Je me suis vite aperçu que ce n’était pas ce qui me convenait. Je voulais recevoir plus que ce que je ne donnais, et ce n’était pas une fille qui pouvait m’apporter ça. Je me suis donc tourné vers les autres garçons, par intérêt plus que par attirance, bien qu’au fond de moi, je devais l’être. J’avais jeté mon dévolu sur un garçon de dix-huit ans, je ne l’aimais pas, j’avais juste flashé sur lui, et comme tout ce sur quoi je flashais, par caprice, il me le fallait. Pendant trois mois, il m’a donné le plaisir égoïste dont j’avais besoin, jusqu’à ce que je me lasse et que j’en sélectionne un autre, qui s’accorde à mon style, comme un vulgaire accessoire. Que me fallait-il de plus ?

Mes parents n’ont pas eu de mal à accepter mon homosexualité, au contraire, ils y avaient l’air préparé, bizarrement. La seule chose qu’ils ont eu du mal à digérer était mon choix de partenaires, souvent plus âgé que moi, ce qui m’apportait la certitude d’avoir ce que je désirais. Mais qu’importe, ils s’y étaient habitués, tout comme à mes caprices, à mes idées ridicules, mes obsessions en tout genre et à moi en général, moi le gamin borné et insupportable. A un tel point qu’ils ont donné leurs vies pour me protéger et me sauver.

Dead end

Depuis trois mois, je n'ai fait que prendre mes jambes à mon cou en apercevant un zombie. Ne sachant ni me batte ni tenir un arme, il est évident que je n'ai pas encore tué un seul zombie et il est d'ailleurs hors de question que je m'approche de ces créatures puantes. Depuis que tout à commencé, je ne me suis pas éloigné de la ville, je suis resté en son sein à dire vrai, dénichant des maisons vides de zombies où passer mes journées et mes nuits. Tout est devenu très difficile pour moi, mais j'arrive à me débrouiller pour mener une vie presque normale. Je dis bien presque. Bon d'accord, disons que j'essaye de continuer à faire certaines choses, comme prendre des douches et prendre soin de moi. En fait, je me sens surtout très seul, à un tel point que j'ai commencé à parler tout seul, pour me rassurer et me motiver. En clair, j'ai peur, constamment, mais j'essaye de l'oublier, pour ne pas me pourrir encore plus l'existence. Il m'est souvent arrivé, au début, de pleurer comme un hystérique, ne sachant que faire et ne supportant plus de vivre de la sorte mais bon, il a bien fallu que je m'habitue. Mes parents sont morts pour moi, je tiens donc à rester en vie, pour eux plus que pour moi, ce qui est bien une première.



avatar
Lee Joo Chan
02. DEAD END

● Messages : 26
● Inscrit le : 11/04/2013
● Autres comptes ? : kang hunter et lee cheol soo
● Avatar : Kim Ki Bum



Voir le profil de l'utilisateur http://itsallaboutstory.forumactif.org/ http://itsallaboutstory.forumactif.org/
MessageDim 28 Avr - 1:16

+1

avatar
Lee Joo Chan
02. DEAD END

● Messages : 26
● Inscrit le : 11/04/2013
● Autres comptes ? : kang hunter et lee cheol soo
● Avatar : Kim Ki Bum



Voir le profil de l'utilisateur http://itsallaboutstory.forumactif.org/ http://itsallaboutstory.forumactif.org/
MessageDim 28 Avr - 1:17

et encore un...
demandez moi, demandez moi...<3

avatar
Kim Soo Hun
02. DEAD END

● Messages : 12
● Inscrit le : 16/06/2013
● Autres comptes ? : Aucun
● Avatar : Lu Han

● Age : 18 ans
● Métier : Ex-Etudiant, Tueur de mort-vivants



Voir le profil de l'utilisateur http://itsallaboutstory.forumactif.org/t543-we-have-to-survive-soo-hun#8185 http://itsallaboutstory.forumactif.org/t534-kim-soo-hun
MessageJeu 20 Juin - 13:29

JE VEUX UN LIEN !!! :3

avatar
Lee Joo Chan
02. DEAD END

● Messages : 26
● Inscrit le : 11/04/2013
● Autres comptes ? : kang hunter et lee cheol soo
● Avatar : Kim Ki Bum



Voir le profil de l'utilisateur http://itsallaboutstory.forumactif.org/ http://itsallaboutstory.forumactif.org/
MessageJeu 20 Juin - 15:54

mais bien sûr mon petit ! <3
tu as déjà une idée ? au moins de la base du lien, positif, négatif, etc

Contenu sponsorisé



Message


 

joo chan - you're not on my level, you're not even close.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
it's all about story. :: Hors Jeu :: Relations & Rps :: 02. Dead End-