Plunge yourself little by little (ft. bai lin & joo chan)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Plunge yourself little by little (ft. bai lin & joo chan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
No Jae Won
{MODO} 02. DEAD END

● Messages : 72
● Inscrit le : 11/04/2013
● Autres comptes ? : noam, jiae & jian
● Avatar : byun baekhyun

● Age : vingt ans

Voir le profil de l'utilisateur http://itsallaboutstory.forumactif.org/t381-jae-won-i-don-t-believe-in-god http://itsallaboutstory.forumactif.org/t367-jae-won-am-i-supposed-to-bleed
MessageJeu 25 Avr - 11:21

Cela faisait des semaines que Jaewon ne s’était pas autorisé la compagnie d’un autre survivant afin de créer une alliance éphémère le temps de retrouver de quoi manger en quantité satisfaisante. Depuis l’incident avec le jeune homme qui lui avait volé son sac, il se disait que commençait alors la période où l’on ne pouvait plus faire confiance à personne. Il parcourait Séoul de long en large sans oser s’éloigner de trop, pourtant aujourd’hui, exténué, les nerfs à vif et surtout la forte envie de se laver l’avaient poussé à s’aventurer plus loin. Il avait pénétré dans une forêt à la recherche d’un point d’eau convenable et pas aussi en vue que la rivière Han pouvait l’être. Il avait bien entendu cherché des produits de beauté avant de se lancer dans sa quête. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’il marchait depuis bientôt trois heures. Mais cela n’avait pas été en vain parce qu’il trouva un lac bien caché aussi bien par des buissons que par des arbres. Après avoir posé ses affaires, il se força à faire une ronde de manière à vérifier qu’il n’y avait aucun danger autour. Il s’assit au sol et offrit à ses jambes endolories de vivifiants massages avant de s’emparer de tout le nécessaire à sa douche. Sincèrement, il sentait tellement mauvais, un mélange de crasse, de sang et de sueur qu’il en avait du mal à se supporter lui-même. Sa peau s’était pratiquement entièrement refermée au niveau de son doigt manquant, au moins il n’avait aucune complication concernant son amputation. C’était le plus important à ses yeux. Il se déshabilla entièrement, claquant légèrement des dents en sentant la brise sur sa peau et poussa un léger cri étouffé en mettant les pieds dans l’eau. Froid. Froid mais son unique chance de s’offrir un réel retour à l’hygiène. Il se força et plongea tout son corps dans l’eau, sauf sa main bandée. Ce n’est qu’une fois habitué à la température de l’eau qu’il entama de se laver vigoureusement jusqu’à se sentir pleinement propre.